SAERA

L’impact de l’Appareillage sur la Compréhension de la parole chez les personnes ayant une Presbyacousie, âgées de 60 ans et plus, à Marrakech

Par  Naoual Douelfikar , étudiant du étudiante du Master en Audiologie Clinique et Thérapie Auditive 

Résumé

Introduction : la presbyacousie est une pathologie liée à l’âge, elle constitue un véritable problème de santé publique, elle est d’origine multifactorielle. Cette baisse d’ouïe est la cause principale des difficultés de communication, le patient déclare qu’il a perdu la capacité de comprendre, ce qui mène à l’isolement social. Elle nécessite une prise en charge précoce et multidisciplinaire et un appareillage précoce.

Objectif : l’objectif de ce travail est de montrer l’impact de l’appareillage sur l’évolution de la compréhension de la parole chez les patients atteints de la presbyacousie, âgés plus de soixante ans, qu’il s’agit d’aides auditives ou d’implants cochléaires.

Méthodes : on a mené une étude descriptive comparative quantitative, sur 10 cas, femmes et hommes âgés de plus de 60 ans souffrants d’une presbyacousie, répartis en deux groupes appareillés et non appareillés, qui subissent les mêmes conditions précisées dans les critères d’inclusion, dans une durée de quatre mois.

Le protocole procédé dans ce travail, est basé sur des questionnaires distribués aux malentendants, suivis par des tests audiologiques, une audiométrie vocale qui renseigne sur le niveau d’intelligibilité et de la compréhension, une audiométrie tonale osseuse et aérienne après un petit test d’otoscopie permettant de vérifier l’existence ou non d’une quantité importante du cérumen, et une tympanométrie qui montre souvent un tympan normal et parfois un aspect d’otite chronique.

Résultats : les résultats du premier questionnaire, renseigne sur le motif de consultation du patient chez l’audioprothésiste, le dépistage du trouble auditif, le temps de l’appareillage et sur son adaptation.

Les résultats du deuxième questionnaire, ont montré que l’appareillage donne aux patients une sensation de satisfaction toute la journée en outre que l’amélioration de la compréhension de la parole en milieu bruyant, et que 75% du gêne est causé par le bruit, ce qui confirme que la principale gêne causée par la presbyacousie est due aux difficultés de compréhension de la parole en milieux bruyants.

Discussion : l’indice le plus reconnu de l’atteinte de la presbyacousie est la difficulté à comprendre la parole surtout en milieu bruyant. Les personnes souffrant d’une presbyacousie, sont incapables de comprendre dans le bruit, d’où la nécessité d’un traitement par un appareillage auditif grâce à sa capacité de préserver la compréhension, en adaptant le cerveau à travers des stimulations quotidiennes, qui servent préserver les capacités de perception et de compréhension.

La réhabilitation de la presbyacousie est souvent réussie grâce à l’utilisation des appareils auditifs et des implants cochléaires permettant d’améliorer les seuils auditifs ainsi que l’intelligibilité de la parole.

Conclusion : la prise en charge précoce de la presbyacousie et la rééducation orthophonique sont recommandées pour renforcer l’efficacité du parcours du soin. L’appareillage doit être bilatéral pour favoriser chaque fois que cela est possible. Il est important d’appareiller précocement, car l’adaptation du patient se fait d’autant mieux qu’il est moins âgé et que sa surdité est moins marquée.

Mots clés : presbyacousie   – appareillage auditif – compréhension dans le bruit

 

Consultez notre offre de formation
Rechercher
Derniers Articles